Je me connecte

Ma santé nature
Accueil > Les bases > La force vitale

La force vitale

La force vitale, premier centre d’intérêt en naturopathie

mardi 30 octobre 2012,
par  


La Force Vitale, autrement dénommée suivant les cultures, Chi, Prana, Ki, etc, est essentielle à notre bon fonctionnement global, celui qui fait que nous sommes un être plein de santé, de vie et d’harmonie. Elle est un des centres d’intérêt du suivi en naturopathie.

La Force Vitale est le principe même de la vie et de l’énergie qui en découle.

Elle est l’élément primordial à surveiller, à augmenter, à protéger pour un bon fonctionnement de l’organisme. En cas de défaillance de sa part, les maladies s’installent brusquement ou insidieusement.

Elle gère notre processus d’auto-guérison, favorisant l’élimination de ce qui nous empoisonne, allant là où l’organisme en a besoin, en provoquant par exemple des vomissements, des diarrhées, des toux, fièvre ou éruptions.
En effet, grâce à ces processus spontanés, l’organisme tente de se libérer de ses toxines en sollicitant les émonctoires.
La Force Vitale participe également la reconstruction comme par exemple la cicatrisation ou la réparation du tissus osseux.

Lors d’une médication chimique (molécules de synthèses, médicaments) ou naturelle (par exemple par les plantes), vous stoppez ou faites taire tous ces précieux symptômes. Certes, ils peuvent vous gêner ou vous faire souffrir mais ils sont les signaux qui vous avertissent que l’organisme est encrassé.

En naturopathie, c’est cette force vitale qui est observée voire provoquée ou stimulée afin d’aider l’organisme à retrouver la santé le plus respectueusement possible.

Les naturopathes cherchent en premier lieu à observer l’état de la Force Vitale. On utilise pour cela l’observation physique de la personne, sa typologie, l’état de sa peau..., l’iridologie et un questionnaire précis concernant les fonctions vitales.

On peut stimuler la Force Vitale par une bonne hygiène de vie comprenant l’alimentation, les exercices physiques, la phytothérapie, la relaxation, la réflexion...

Toutes les techniques qui apportent de l’énergie participent au maintient de la Force Vitale.

C’est tout l’intérêt de rencontrer un naturopathe qui vous aidera à retrouver une meilleure santé.


    Ce site est en constante évolution. Pour recevoir GRATUITEMENT les nouveautés par email, inscrivez-vous à ma LETTRE D'INFORMATIONS

  • IMPORTANT : Votre email est confidentiel et ne sera jamais divulgué à des tiers. Vous pourrez vous désinscrire de la Lettre d'informations à tout moment.


4 Messages
  • Membre

    La force vitale

    22 décembre 2014 15:35, par loma  (3 Réponses)

    Bonjour,
    J’ai une mycose au niveau de la plante des pieds et de tous les ongles (trychophyton rubrum), importante et très ancienne, que je n’ai jamais voulu traiter par des soins classiques et dangereux. Cependant, je voudrais m’en débarrasser définitivement et je n’ai plus trop le choix mais j’aimerai connaître votre point de vue et si je faisais ce traitement dur et long, s’il y a moyen d’éviter les effets secondaires, notamment au niveau du foie. D’avance merci,

    Loma


    Répondre à ce message

    • 23 décembre 2014 13:33 , par Christine 

      Bonjour
      En voie externe :
      Voici un mélange d’huiles essentielles bio à appliquer chaque jour sur vos ongles :
      Dans un flacon de 10ml ou 15ml, mélangez 30gtes de Camphrier ou laurier du Japon(cinnamomum camphora var glavescens hayata), 5gtes de romarin officinal à cinéole (Rosmarinus officinalis L. cineoliferum), 10gtes de Tea Tree (Melaleuca alternifolia terpinène-4 olifera), 10gtes de Palmarosa (Cymbopogon martinii), 10 gtes de Thym à géraniol ou à linalol (Thymus vulgaris geranioliferum ou thymus vulgaris linaloliferum).

      Soyez exigeante sur la qualité des huiles essentielles en les achetant bio et en respectant leur nom latin et leur variété car d’une variété à l’autre, leurs propriétés peuvent changer.

      Une petite astuce consiste à faire le mélange dans un flacon à vernis à ongles, ainsi l’application sur les ongles est très facile.
      Ils risquent de noircir, ce n’est pas très beau mais c’est effficace. Le traitement est long puisque vous devrez couper l’ongle au fur et à mesure de sa repousse et ce jusqu’à ce que toute partie abimée par la mycose ait disparue.

      Pour ce qui est de celle sous la plante du pied, vous pouvez appliquer le même mélange d’huiles essentielles mais ajoutez y de l’huile végétale soit huile de macadamia, huile d’amande douce, de sésame ou de ricin.

      En voie interne :
      Vous pouvez prendre 2gtes d’huile essentielle de livèche ou ache des montagnes (livisticum officinale) à chaque repas pendant 3 semaines.

      Suivez également les conseils pour détoxiner le foie : http://www.masantenature.com/consei...

      A bientôt


      Répondre à ce message

      • Membre 26 décembre 2014 17:52 , par Loma 

        Merci de votre réponse si rapide. Concernant la prise en interne d’une HE : comment dois-je procéder ? Sur un sucre, dans un peu d’huile ? Je suis novice !... Pour la préparation pour la plante des pieds : quelle quantité d’huile végétale pour la quantité d’HE préconisée ? La plante des pieds ne va-t-elle pas noircir ? Enfin, pour la détoxination, qu’est-ce qui est le mieux (plante ou HE), la livèche n’ayant-elle pas déjà pas pour but la détoxination ?

        Très cordialement,

        Loma


        Répondre à ce message

        • 27 décembre 2014 20:24 , par Christine 

          Bonjour
          Concernant la prise de l’huile essentielle de livèche en ingestion, vous avez le choix entre le miel, le comprimé neutre ou la gélule, cf mon article http://www.masantenature.com/les-re...

          L’huile essentielle de livèche est un détoxinant (Stimulation hépatique et vésicule biliaire, détoxication hépatique et action anti-toxique, aide à lutter contre le psoriasis et certains eczémas ainsi que les dermatoses en général.) Mais comme elle peut être photosensibilisante, il vaut mieux l’utiliser par voie interne.

          Pour la plante des pieds, vous versez quelques gouttes d’huile végétale dans le creux de la main (entre 5 à 15 gouttes suivant la surface à traiter) et vous ajoutez 2 gouttes du mélange d’huiles essentielles puis vous massez la partie abîmée de votre plante de pied. Si vous le pouvez, faites-le matin et soir. Cependant, si vous sentez des démangeaisons, stoppez l’application quelques jours puis reprenez une fois par jour puis ensuite 2 fois par jour. Au départ, faites le traitement pendant 6 semaines et reprenez un mois plus tard si vous constatez que ce n’est pas complètement terminé, à la même fréquence, c’est à dire 6 semaines d’application, 1 mois d’arrêt.
          Et non, la plante de pied ne devrait pas noircir !

          Après recherche sur le net pour l’achat de l’huile essentielle de Laurier du Japon ou Camphrier, vous la trouverez plus facilement sous le nom de Bois de Hô

          A bientôt


          Répondre à ce message


Suivre la vie du site RSS 2.0

Christine Provost 79500 MELLE
Le naturopathe est un conseiller en hygiène de vie et n'a en aucun cas la prétention de se substituer à un médecin.
Les conseils prodigués n'ont pas valeur de prescription médicale.
Image hébergée par servimg.com