Je me connecte

Ma santé nature
Accueil > Les troubles des intestins > La constipation

La constipation

Traitez les problèmes de constipation par des moyens naturels

mardi 19 avril 2011,
par  


Difficulté de transit ? Ici, vous trouverez un maximum de solutions 100% naturelles pour régulariser le transit intestinal. Il n’y a pas de bonne santé sans de bons intestins !

La constipation est un retard ou une difficulté à évacuer les selles. En naturopathie , on considère qu’un bon transit se déroule en 12h. C’est-à-dire qu’il devrait y avoir une selle 12h après le dernier repas. D’autre part, l’idéal est d’avoir une selle pour chaque repas. Soit si vous avez un petit déjeuner, un déjeuner et un dîner, il vous faut 3 selles par jour ! Comme les bébés, une tétée, une selle !

Lorsque le transit est trop long, cela peut entraîner à la longue :
ptôses de l’intestin, épuisement des glandes digestives, déséquilibre des sympathiques, dépression par mauvaise assimilation des éléments nutritifs ...

La constipation touche beaucoup trop de personnes et passe souvent pour un trouble mineur. Pourtant, l’élimination est une fonction ESSENTIELLE pour un bon équilibre entre les entrées et les sorties, entre l’assimilation et élimination. Aussi, surveiller son transit est indispensable à une bonne santé.

On n’imagine pas tous les troubles qui peuvent avoir pour origine une constipation chronique :

  • Lourdeurs d’estomac
  • Ballonnement
  • Mauvaise haleine
  • Nausées, vomissement
  • Sueurs anormales
  • Migraines et ces différentes formes : céphalées, douleurs de la tête
  • Manque d’appétit
  • Ronflement
  • Démangeaisons, boutons…
  • .../...

Les plantes laxatives et dépuratives :

Les plantes laxatives  : attention, elles ne sont qu’une solution temporaire pour aider les intestins à se vider, elles agissent sur la "mécanique" mais ne constituent pas une solution durable car elles ne rééduquent pas les intestins et ne traitent pas des causes profondes des différentes formes de constipation. Cependant, elles ont leur utilité pour leur action rapide.

En décoction, infusion, teinture mère, gélules...

  • Bourdaine (Rhamnus frangola, écorce séchée) la plus douce des plantes, décoction
  • Chicorée sauvage (Cichorium intybus, feuille) infusion 1 cuil à café par tasse ou 50à 6 feuilles fraîches ou sèches (à éviter pendant la grossesse)
  • Frêne infusion 25gr pour 1/2 l, 1 tasse matin et soir
  • Grand liseron (Convolvulus Saepium, racine ou feuille) en infusion
  • Mauve (Malva rotundifolia ou sylvestris, feuille ou fleurs) en infusion ou fraîche dans la soupe
  • Pêcher (Prunus Persica feuille, fleur infusion) particulièrement recommandé aux enfants car très doux 20 à 25 gr feuilles ou 10 à 20 gr de fleurs fraîches ou sèches pour 1 L infusées 10 mn, 1 tasse par jour pour les adultes, 1 à 2 cuil à soupe par jour pour les enfants, après les repas
  • Réglisse (Glycyrrhia glaba, racine, décoction) 1 cuil à café pour 750ml d’eau (à éviter pendant la grossesse)
  • Rhubarbe de Chine (Rheum palmatum, Rhubarbe officinale, rhizome) décoction 1 cuil à café par tasse (à éviter pendant la grossesse)
  • Séné (Cassia augustifolia et obovata feuille ou gousse, infusion, teinture, comprimé). 30gr de feuilles séchées pour 1/2l d’eau 1 tasse matin et soir
    (laxatif puissant, ne pas donner aux enfants de moins de 12 ans, femmes enceintes et/ ou allaitante, en cas de colite). Traitement de 10 jours maximum.
  • Sureau (Sambucus nigra, seconde écorce).

Exemple de tisane :
Feuilles de Mauve, guimauve, globulaire, Eupatoire en infusion + écorce de Bourdaine en décoction , 5gr de chaque par tasse, à boire au coucher. (Marcel Bernadet)
ou
20gr de Pissenlit en décoction dans 750ml d’eau, boire dans la journée (Encyclopédie des plantes médicinales, Larousse)
ou
3 cuil à café de chicorée et de pissenlit + 1 cuil à café de réglisse en décoction dans 750ml d’eau, à boire dans la journée (Encyclopédie des plantes médicinales, Larousse)

Les plantes stimulantes de la fonction hépato-biliaire :
Elles augmentent la production de la bile, notre laxatif naturel !

  • Romarin (Rosmarinus officinalis, feuille, infusion)
  • Pissenlit (Taraxacum officinale, racine, décoction)
  • Radis noir (raphanus sativus racine, graine) le jus frais est laxatif
  • Artichaut (Cynara scolymus L.feuille, infusion) très amer 40 à 50gr par litre d’eau pendant 20mn ou 30gr par l en décoction 10 mn, 1 tasse avant chaque repas
  • Chrysentellium Américana

Autres :

  • la menthe poivrée en infusion ou en H.E pour lutter contre les ballonnements, flatulences, en infusion 40 gr de feuilles fraîches ou 15gr de feuilles sèches pour 1l d’eau bouillante, infusez 5mn ; filtrez et buvez dans la journée. ou en H.E
  • l’ortie contre le transit intestinal irrégulier : 60gr de feuilles pour 1l d’eau bouillante, infuser 10 à 15 mn, filtrez, buvez tiède. Ou en gélules ou ampoules.
  • Camomille allemande (Chamomilla recutita, Matricaria recutita, fleur, infusion, teinture) en cas de spasmes. 15gr de fleurs infusées dans 750ml d’eau à boire dans la journée ou 1 cuil à café de teinture dans 1 verre d’eau par jour
  • Gingembre (Zingiber officinale, racine, décoction) pour lutter contre les flatulences
  • L’aloès véra : rééquilibrant de la flore intestinale, riche en enzymes qui favorise la digestion et améliore le transit.
  • La Chlorella : algue aux vertus innombrables, riche en acides aminés, en vitamines (vit B12), acides gras et minéraux, chlorophylle, lutte contre la constipation : 3 à 4 gr par jour par cure d’1 mois minimum.


Les graines :

Elles favorisent le transit grâce à leur mucilage qui va hydrater les matières et augmenter leur volume.
  • Lin (linum usitatissimum).2 cuil à soupe de graines trempées 1h dans de l’eau, avant le repas du soir.
  • Ispaghul, (Plantain rose ou Psyllium indien)
  • Psyllium. purge le côlon, rétablit le fonctionnement normal de l’intestin

Mode d’emploi :
Mettez 3 cuillerées à soupe de graines dans 1 litre d’eau chaude et laissez tremper toute la nuit. Puis filtrez et buvez cette macération dans la journée suivante.

Ou croquez et MÂCHEZ bien 1 à 2 cuillerées à soupe de graines que vous absorberez en même temps qu’un grand verre d’eau ou une tasse de tisane.

  • Le son d’avoine a la même fonction :
    Saupoudrez votre salade ou soupe ou yaourt à raison d’1 à 2 cuillerées à soupe


L’huile essentielle de gingembre : 3 gouttes mélangées dans une huile végétale, en massage sur le ventre, dans le sens des aiguilles d’une montre. Insistez sur les "angles".

L’huile essentielle d’estragon : 3 gouttes mélangées dans une huile végétale, en massage sur le ventre, dans le sens des aiguilles d’une montre. Insistez sur les "angles".

Vous pouvez mélanger les 2 huiles, 2 gouttes de chaque.

Le romarin officinal à verbénone : tonifiant de la fonction hépatique.

Vous pouvez aussi absorber les huiles, de préférence dans une gélule.


Homéopathie :

Le choix d’un remède homéopathique pour traiter la constipation est réellement très complexe, aussi je ne vous conseille de consulter un thérapeute confirmé. En attendant : remède en 5Ch 3 granules 3 fois par jour, en dehors des repas Constipation avec effort pour évacuer : Alumina Constipation avec douleur : Graphite Transit irrégulier : Nux Vomica Constipation par manque d’eau : Bryonia, Causticum Constipation sans besoin d’aller à la selle : Opium 9ch


Les aliments à éviter :

Le café ou le thé noir car ils paralysent les contractions du péristaltisme du gros côlon et contrairement à ce qu’on pense, déshydratent l’organisme.

Les sucres et amidons qui, en se transformant en colles, adhèrent aux parois intestinales et "lissent" les villosités . C’est à dire toutes les céréales raffinées (pain blanc, farine blanche, riz blanc...)

Les viandes surtout les viandes rouges, trop pauvres en fibres.

Les graisses, surtout cuites et d’origine animale.

Il faut également dépister ou surveiller les intolérances alimentaires notamment celles dues aux produits laitiers et / ou au gluten, de plus en plus fréquentes.


Les aliments à consommer

L’EAU et oui de l’eau pure, sans adjonction d’aucune sorte, buvez raisonnablement, 1 à 2 verres pendant le repas, et 0.5 à 1l d’eau dans votre journée suivant votre activité.

Tous les fruits et légumes CRUS ou cuits, riches en fibres et en celluloses, facilitent le transit. Les fibres en lestant les matières, se chargent en eau et permettent d’avoir des selles plus molles. Mais ils sont également très riches en eau, indispensable pour humidifier les matières et faciliter leur déplacement dans l’intestin.
Voici un choix de légumes : asperge, aubergine, bette, betterave, carotte, courge,courgette, chou,endive, épinard, fenouil, haricot vert, laitue, oignon, ortie, oseille, pissenlit, poireau, rutabaga, salsifis, tomates, topinambour, si vous les supporter bien sûr. Consommez les légumes crus en début de repas.

Accompagner systématiquement les protéines animales de légumes verts crus ou cuits.

Voici un choix de fruits crus : amande, figue fraîche, fraise, groseille, melon, pêche,poire, pomme, prune, pruneau, raisin.
Réservez les fruits crus en dehors des repas.

Les légumineuses (ou légumes secs tels que les lentilles, pois cassés, haricots secs de toutes sortes...) sont riches en magnésium et en fibres tout comme les céréales complètes et BIO.

Les fruits secs : abricots, pruneaux, figues, soit juste trempés quelques heures dans de l’eau que vous pourrez consommer, soit cuits en compote par exemple.

Le miel pour ses vertus diurétiques, laxatives et anti-infectieuses de l’estomac et de l’intestin.

Le raisin blanc entier (peau et grain)


Les exercices physiques : Ne les sous estimez pas ; ils sont aussi indispensables qu’une bonne alimentation. Allons, ce n’est pas si difficile que ça ! Voyez plutôt :

D’abord LA MARCHE, rien de plus facile ! 30 à 45 mn tous les jours, à pas rapides si possible. Allez hop, n’hésitez pas à vous stationner un peu plus loin que d’habitude ou descendez du bus ou du métro une ou deux stations plus tôt !

La marche stimule tous les organes, elle oxygène et favorise tous les échanges.

Les intestins ont besoin de mouvements pour les aider à bien travailler mécaniquement, c’est pourquoi la sédentarité est son ennemie.
Donc, il faut se bouger, et / ou se masser le ventre.

MASSAGE DE L’ABDOMEN :

Debout, légèrement plié vers l’avant, mains posées sur vos genoux :

1) relâcher bien le ventre

2) Rentrer profondément le ventre, en le creusant au maximum, puis pousser le vers l’avant comme pour le bomber. Refaire cette "danse" plusieurs fois de suite, lentement et profondément.

MASSAGE du ventre AVEC LES MAINS :
Placez votre main droite sur le bas ventre, en bas à droite et remonter en appuyant fortement, dans le sens des aiguilles d’une montre.
Vous pouvez le faire aussi en ajoutant quelques gouttes d’huiles essentielles.


Les indispensables

Les probiotiques et prébiotiques : référez vous au mode d’emploi conseillé sur les boites.
Ils réensemencent la flore intestinale et l’assainissent.

La levure de bière active, agit comme un probiotique. Riche en vitamines, en enzymes, en acides aminés, sels minéraux, bref un complément alimentaire complet.


A Bannir

L’huile de paraffine : ni aliment, ni médicament. Mais un produit minéral issu de distillation et du raffinage des pétroles bruts, soupçonnée d’annuler les effets de la pilule contraceptive, l’huile de paraffine est un facteur de dévitalisation et de malnutrition car en se déposant sur les parois intestinales, elle empêche les échanges chimiques et vitaminiques. A long terme, elle nuit aux mouvements péristaltiques.

Les plantes laxatives en général ou tout autre laxatif qui ne peuvent apporter qu’une solution provisoire mais rapide.



Post-scriptum :
Je vous conseille fortement de consommer au maximum des aliments ou compléments alimentaires issus de culture biologique.

    Ce site est en constante évolution. Pour recevoir GRATUITEMENT les nouveautés par email, inscrivez-vous à ma LETTRE D'INFORMATIONS

  • IMPORTANT : Votre email est confidentiel et ne sera jamais divulgué à des tiers. Vous pourrez vous désinscrire de la Lettre d'informations à tout moment.



Suivre la vie du site RSS 2.0

Christine Provost 79500 MELLE
Le naturopathe est un conseiller en hygiène de vie et n'a en aucun cas la prétention de se substituer à un médecin.
Les conseils prodigués n'ont pas valeur de prescription médicale.
Image hébergée par servimg.com