Je me connecte

Ma santé nature
Accueil > Les troubles des intestins > l’alternance diarrhée-constipation

l'alternance diarrhée-constipation

mardi 19 avril 2011,
par  


L’alternance diarrhée-constipation est un signe typique du dérèglement de fonctionnement de l’intestin. Il est primordial d’y remédier rapidement avec des méthodes douces et naturelles pour retrouver un équilibre durable de l’intestin.

L’alternance diarrhée-constipation est de plus en plus fréquente, elle est souvent accompagnée de troubles divers et doit être réglée au plus vite.

Les troubles les plus fréquents :

  • douleurs abdominales telles que contractions, spasmes ou brulûres.
  • ballonnements
  • flatulences
  • constipation puis diarrhée

Elle est le signe :

  • d’un colon irrité ou irritable.
  • d’une flore microbienne carencée ou déficiente
  • d’un manque d’enzymes digestifs
  • d’un stress ou de charges émotionnelles trop fortes, d’une anxiété qui perturbe le colon.
  • d’une pertubation du système endocrinien
  • d’une pertubation du système neuro sympathique

Les plantes bénéfiques :

En tisane : 1 à 2 cuillèrée à café pour 1/2 litre d’eau, laisser infuser 5 à 10 mn, à boire chaud ou froid, entre les repas

Gélule : conformez vous à la posologie recommandée, à prendre en règle générale, au cours du repas.

Teinture mère : en règle générale :
40 gouttes midi et soir, avant les repas.

  • Mélisse (Melissa officinalis) : antispasmodique, agit sur les troubles intestinaux, favorise la digestion.
  • Chardon marie (Silybum marianum) : stimule le foie
  • Chrysantellum americanum : amie du foie, qu’elle nettoie, désintoxique et stimule
  • Camomille (Chamaemelum nobile ou Anthemis nobilis) : antispasmodique, désinfectante
  • Mauve (Malva sylvestris) : infusion des fleurs, 5fr par litre d’eau. Laxative très douce et calmante des douleurs intestinales, contient du mucilage.

Les huiles essentielles

  • Basilic (Ocimum basilicum) : antispasmodique, tonique digestif, anti-inflammatoire. A utiliser contre : flatulence, indigestion, nausée, gastro-entérites, aérophagie, mal des transports, ballonnements, crampes d’estomac, spasmes ou douleurs gastriques mais aussi troubles nerveux, stress, anxiété, fatigue nerveuse, insomnies. Soit en massage localisé, associée avec une huile végétale, 3 gouttes par massage, plusieurs fois par jour. Soit en ingestion, 1 à 2 gouttes après chaque repas.
  • Menthe poivrée (Mentha x piperita) : Tonique et stimulant digestive, pancréatique et nerveuse, décongestionnante hépatique , bactéricide, fongicide, anti-inflammatoire intestinale et urinaire. A utiliser lors d’ indigestion, dyspepsie, nausées, vomissements, flatulences, mauvaise haleine... De préférence en ingestion à raison d’1 à 2 gouttes après le repas. En effet, en massage, elle a ce côté réfraichissant voire glacial qui peut ne pas être apprécié.
  • Camomille : digestions lentes, flatulences, ballonnement, nausée, spasmes. En massage local sur le ventre : 2 à 5 gouttes par massage


Les aliments bénéfiques

Dans un premier temps, privilégiez les légumes verts et/ ou colorés CUITS, pendant 1 à 2 semaines, le temps que vos intestins retrouvent un bon fonctionnement.
Recommencer de temps à autre, cette petite cure de légumes cuits, par exemple une semaine par mois, jusqu’à ce que vous supportiez sans aucun dysfonctionnement les crudités.

JUS DE FRUITS Frais et crus, sauf les agrumes.

JUS DE LEGUMES FRAIS et CRUS.

Pour pallier au manque de crudités, faites vous des vrais jus de fruits ou de légumes, pommes, poires, carottes, betteraves, cèleris et oubliez les agrumes.
Les jus de fruits ou de légumes frais et crus contiennent très peu de fibres et celles-ci sont cassées, ils sont donc mieux tolérés des intestins capricieux.

Une idée à varier selon les saisons et les goûts :
1 branche de céleri
1 pomme bio avec la peau
1 carotte
Passer tout en centrifugeuse et buvez aussitôt.

Autre :
Râper 500gr jusqu’à 1kg de pommes bio crues ou 2 et faites en votre principal repas à renouveler pendant 1 ou 2 jours.

Les aliments à éviter

  • les agrumes crus ou en jus crus ou cuits ( en brique ou en bouteille), trop "décapants" pour des intestins fragiles.
  • les épices en général sauf le curcuma
  • café, thé noir, et tous les excitants.
  • les légumes aux fibres dures comme le poireau par exemple
  • les aliments riches en matières grasses (viande de porc, charcuterie, fromage...)
  • les aliments qui favorisent les ballonnements ou flatulences, artichaut, topinanbour, certaines légumineuses, bien que souvent, c’est parce que le mode de cuisson n’est pas adapté. Ne cuisez pas vos légumes en cocotte sous pression ou au micro ondes, préférez la cuisson douce de la vapeur.
  • Evitez certains additifs comme les glutamates, sulfites ou aspartame.
  • Gluten et lactose après vérification sur analyse.


Les indispensables

Probiotiques et prébiotiques du type F.O.S (fructo-oligosacharide) : pour assainir et reconstruire la flore intestinale

Gel d’aloes vera : pour protéger et réparer la muqueuse intestinale, 1 à 2 cuillérée à soupe entre les repas pendant 1 à 2 mois. Commencer progressivement puis augmenter la dose au bout d’une semaine pour poursuivre avec 2 cuillérées à soupe par jour.

Les oméga 3 : pour leur action anti inflammatoire.


Les exercices physiques

D’abord LA MARCHE, rien de plus facile ! 30 à 45 mn tous les jours, à pas rapides si possible. Allez hop, n’hésitez pas à vous stationner un peu plus loin que d’habitude ou descendez du bus ou du métro une ou deux stations plus tôt !

La marche stimule tous les organes, elle oxygène et favorise tous les échanges.

Tous les exercices relaxants : respiration, chant, yoga.


A bannir

  • les contrariétés de toutes sortes qui vous épuisent au niveau du système nerveux, les colères et émotions fortes.
  • le manque de sommeil
  • les excitants : certaines ambiances stressantes, tabac...



Post-scriptum :
Je vous conseille fortement de consommer au maximum des aliments ou compléments alimentaires issus de culture biologique.

    Ce site est en constante évolution. Pour recevoir GRATUITEMENT les nouveautés par email, inscrivez-vous à ma LETTRE D'INFORMATIONS

  • IMPORTANT : Votre email est confidentiel et ne sera jamais divulgué à des tiers. Vous pourrez vous désinscrire de la Lettre d'informations à tout moment.


1 Message
  • non-membre

    Maux de gorge

    22 mars 2011 13:42, par MTH (1 Réponse)

    Bonjour
    Je suis allé à la montagne la semaine dernière et j’ai pris froid sur les pistes.
    Quelles traitements me conseillez-vous HE, Homéo, hydrotérapie...
    merci de votre réponse

    MTH


    Répondre à ce message

    • 24 mars 2011 00:54 , par Christine 
      Pour soulager votre mal de gorge : Huiles essentielles : Thym, Ravinstara, Tea Tree, Niaouli... Quelques gouttes (2 à 3 dans le creux de la main, ajouter quelques gouttes d’huile végétale, amandes, abricot,noisette, macadamia ou tout autre),et massez vous la gorge 2 à 3 fois par jour. Vous pouvez mélanger le thym ou niouli avec ravinstara ou tea tree. Homéopathie : difficile de vous conseiller sans avoir plus de détails, cependant vous pouvez prendre Poconéol 1 et 25, plus le 22 si vous avez de la fièvre. alimentation : supprimez tous les farineux et les laitages au moins une semaine phyto : feuille de ronce en tisane autre : jus de citron chaud allongé d’eau et d’une cuillerée de miel. pastilles à la propolis hydrothérapie : compresses froides sur la gorge à renouveler dès qu’elle se réchauffe. Surtout prenez garde à ne pas prendre froid sur le reste du corps. Un mal de gorge est rarement anodin : interrogez vous sur ce que "vous n’avez pas pu dire" ou ce qui "vous reste en travers de la gorge" Bon rétablissement

      Répondre à ce message


Suivre la vie du site RSS 2.0

Christine Provost 79500 MELLE
Le naturopathe est un conseiller en hygiène de vie et n'a en aucun cas la prétention de se substituer à un médecin.
Les conseils prodigués n'ont pas valeur de prescription médicale.
Image hébergée par servimg.com